Vacances d’été : des restrictions sanitaires pour gâcher le voyage ?

Bien qu’on fasse comme si elles n’existaient plus, des mesures sanitaires sont toujours en place

Source : Pexels

Alors que certains semblent croire que le COVID est de l’histoire ancienne, la pandémie nous menace avec une 7em vague. Et elle arrive très mal, puisqu’elle choisit nos vacances d’été ! La période des dépistages, des cotons tige dans le nez laissant l’impression d’aller jusque dans notre cerveau, tout cela comme un mauvais rêve, beaucoup ont préféré l’oublier. Pourtant le gouvernement n’a pas oublié ces mesures et pensent même à peut-être remettre en vigueur les mesures sanitaires. 

sanitaire
Source : Pexels

L’accès en France et pass sanitaires

Qu’importe le pays de provenance, le schéma vaccinal complet est nécessaire. Il est à présenter aux autorités pour entrer dans le territoire Français. Ce pass comporte le fait d’avoir reçu deux doses de vaccin depuis moins de neuf mois. Si la dernière injection a eu lieu il y a plus de neuf mois alors il faut en faire une troisième. Une contamination passée peut aussi faire l’objet d’un pass sanitaire à jour. À condition qu’elle ait été présentée il y a plus de onze jours. Mais elle doit dater d’il y a moins de six mois avant la date de retour en France souhaitée.  

Plus d’un tiers des français non vaccinés

Si l’on se fie aux règles précédentes, les certificats de rétablissement donnés lors de la dernière vague de contamination de masse en décembre et février dernier ont tous pris fin en début juillet. Mais, seulement 64% de la population de plus de 12 ans en a déjà reçu une troisième dose. Ces données sont d’après le site Covidtracker. De nombreux voyageurs voulant venir en France devront donc respecter les règles imposées aux non vaccinés. 

Ces dernières varient en fonction du pays de provenance. Les autorités françaises classent en effet, tous les pays par des couleurs, allant du vert au orange. Les voyageurs en provenance d’un pays catégorisé en vert, auront moins de tests que les autres. À savoir que s’ ils ne sont pas vaccinés, ils doivent présenter un test PCR de moins de 72 heures ou un antigénique de moins de 48 heures. Si le pays de provenance est orange, il faudra en plus une attestation sur l’honneur d’absence de symptômes. 

sanitaire
Source : Pexels

Contrôles en pratique 

Sur la pratique, les contrôles ne sont pas systématiques durant l’embarquement. Bien que certaines compagnies comme Air France maintiennent les procédures de vérification, ce n’est pas le cas de toutes. 

Des voyageurs ayant voyagé avec d’autres compagnies témoignent au Figaro que “On ne m’a pas demandé mon passe sanitaire, ni avant d’embarquer ni à l’arrivée en France”. Les témoignages se multiplient.  

“Les voyageurs sont contrôlés dans l’aéroport de départ et non plus systématiquement à l’arrivée. Cela dépend donc surtout des pays de provenance : en effet, les contrôles peuvent être plus ou moins sévères selon les pays”, indique Paris aéroport au Figaro. D’autant plus que cet été les compagnies et aéroports font face à une situation difficile. Entre les grèves et les difficultés de recrutement, ils sont parfois dans l’obligation d’annuler les vols. Mieux vaut prendre ses dispositions avant de partir en vacances : réserver son test avant le départ ou effectuer la troisième injection au vaccin. 

Accueil / Actualités / Vacances d’été : des restrictions sanitaires pour gâcher le voyage ?