Vacances d’été : des vacanciers terrorisés après avoir vu un requin au bord de la plage

Des vacanciers se souviendront longtemps de cette journée, alors qu'ils étaient en train de se baigner ils ont vu un requin approcher !

Vacances d’été des vacanciers terrorisés après avoir vu un requin au bord de la plage

Tout le monde connait la sombre réputation des requins. Bien que la plupart d’entre eux restent inoffensifs, le requin peut être un prédateur terrifiant pour l’homme. Ainsi, un vent de panique a soufflé sur la plage de Sitges, située non loin de Barcelone.

Un requin parmi les baigneurs

Ce lundi 11 juillet, le requin a fait irruption à quelques mètres de la côte. Il a ainsi été repéré par les baigneurs. Très vite, les autorités ont levé le drapeau rouge, et ont tenu à évacuer la plage. Désormais, la baignade demeurent interdite.

L’animal, tout de même long de deux mètres a pu être identifié. Il s’agirait d’un requin mako, une espèce actuellement en voie de disparition. Les scientifiques ne considèrent pas cette espèce de requin comme des mangeurs d’hommes. Toutefois, l’animal présente un vrai danger pour les vacanciers. En effet, dans certaine circonstances, il peut attaquer des humains par « erreur » en ciblant une autre proie.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Barcelona Secreta (@barcelonasecreta)

Le requin cause une interdiction de la baignade

Coup dur pour les vacanciers. En effet, les autorités ont préféré interdire la baignade dans la région. Cette décision concerne les plages de la Fragata, de la Ribera, de l’Estanyol et de la Bassa Rodona. Une bien triste nouvelle alors que les températures ne cessent pas de grimper sur la Costa Brava.

Requin en Méditerranée : comme un goût de déjà-vu

Ces dernières années, d’autres histoires similaires ont déjà fait la une des journaux. Par ailleurs, ces nouvelles avaient alors beaucoup effrayé le public.
L’année dernière, une affaire similaire avait déjà créé la panique à Benidorm, sur la plage de Poniente. Le 15 août 2021, un spécimen de requin bleu, nageait tout près de la plage quand des touristes ont signalé sa présence.

Cette squale mesurait aussi près de deux mètres de long. Les autorités ont donc du évacuer les vacanciers paniqués, au plus vite.

Le danger plane sur la Méditerranée

La côte espagnole n’est pas la seule à connaître ce genre de visites surprises. Ainsi, en 2020 avait réussi à filmer un requin blanc de plus de 5 mètres au large des côtes siciliennes. Les images émouvantes et terrifiantes, avait immédiatement fait le buzz sur les réseaux sociaux.
Ce spécimen particulièrement grand, n’est toutefois pas rare dans cette région.
Il arrive souvent aux pêcheurs siciliens de les croiser lorsqu’ils prennent le large.

Les experts se veulent rassurants sur la dangerosité du requin

Si la panique des touristes paraît justifiée, la communauté scientifique se veut rassurante. L’homme ne court pas de grand danger face aux requins présents dans la mer Méditerranée. Le biologiste marin Nicolas Ziani a fondé le Groupe phocéen d’études des requins à Marseille.

Il évoque le requin comme un animal plutôt anodin, qui se montrerait non pas pour attaquer, mais bien pour se nourrir. L’animal est juste attiré par la nourriture rejetée dans la mer.

« Il y a des milliers de requins bleus au large surtout en été », explique Nicolas Ziani, biologiste marin fondateur du Groupe phocéen d’études des requins. […] Ils restent en surface car ils sont très sensibles à la température de l’eau et au soleil. On en voit dans les ports et les calanques. Ils viennent dans les eaux côtières pour chercher de la nourriture ou donner naissance. Chaque été on en voit un dans un port. Le requin bleu est opportuniste, il est attiré par les rejets de nourriture ».

D’après les experts, il existe près de clinquantes espèces de requins différentes en mer méditerranée. La plupart des spécimens mesurent moins de deux mètres, et ne sont pas hostiles.

En effet, les requins ne quittent que des rarement les grandes profondeurs, et on peut surtout les rencontrer loin des côtes, là où l’eau atteint les quatre milles mètres de profondeur.

Enfin, concernant le requin Mako, Nicolas Ziani évoque une espèce qui ne recherche pas à attaquer les hommes.

« Le seul dangereux c’est le grand requin blanc et il a quasiment disparu, on trouve quelques rares spécimens isolés dans l’Adriatique, déplore Nicolas Ziani. En 2012, on a cru en voir un sur nos côtes mais la dentition a confirmé qu’il s’agissait en fait d’un requin Mako qui ne se nourrit que de gros poissons »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Public (@publicfr)

Un animal menacé de disparition

Plusieurs associations déplorent la situation critique des requins en méditerranée. En effet, ils sont de plus en rares. Pourtant, ils ne figurent toujours pas parmi les espèces protégées. Victimes de leur mauvaise image, ou juste méconnu du grand public, le requin est aujourd’hui au cœur d’actions de sensibilisations, auprès des touristes comme des pêcheurs.

A l’origine de ce déclin, il faut citer plusieurs accidents qui ont lieu auprès des bateaux de pêche. En effet, il arrive régulièrement que des requins se retrouvent pris dans les filets, parmi d’autres poissons. Mais en parallèle, la reproduction des requins est souvent très lente. En définitive, ce sont autant d’éléments qui conduisent à la baisse dramatique de leurs effectifs en mer Méditerranée.

Alors cet été lors de vos baignades, gardez l’œil ouvert, mais ne boudez pas les plages !

Crédit Photo : capture Facebook

Accueil / Actualités / Vacances d’été : des vacanciers terrorisés après avoir vu un requin au bord de la plage