ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales

A 12 ans, ses devoirs sont faits par les employés de son père

Par Foozine, le 11 Mars 2013, dans insolite

Une pratique bien particulière que nous retrouverons dans cette entreprise chinoise, au sein de laquelle le patron obligerait les employés à travailler plus, non pas au profit de l’entité, mais pour faire les devoirs de sa fille de 12 ans. Outre de provoquer l’exaspération de ses employés, le chef d’entreprise a également soulevé les réactions des enseignants de la gamine.

Des pratiques peu conventionnelles

Si dans les temps passés les enfants devaient faire eux-mêmes leurs devoirs, il semblerait que ce père inculque des principes tout à fait différents à sa fille de 12 ans, par lesquels il n’hésite pas à obliger ses employés à faire des heures en plus, en dehors de leurs heures de travail habituelles, pour faire les devoirs de sa fille. « La fille était exigeante », se plaint Monsieur Chen, un des employés du patron, qui a également été mis à contribution. « Elle ne devait faire qu'un devoir sur quatre, mais elle insistait pour ne rien faire du tout », précise ce dernier.

Les premiers devoirs que les employés de l’entreprise devaient effectuer étaient initialement axés sur les mathématiques, ou encore sur la réalisation de maquettes. Mais de fil en aiguille, les devoirs se sont faits plus difficile, engageant des heures supplémentaires de travail conséquentes, en plus de leurs propres tâches professionnelles. La goutte d’eau fut un projet d’images, de photos et de vidéo à réaliser par les élèves sur leur ville natale, afin d’en souligner les changements à travers les années.

Un travail de professionnel

La gamine refusant de réaliser ce projet, son père a mobilisé au sein de son entreprise une équipe aux tâches particulières, dont Monsieur Chen, photographe professionnel, qui a été naturellement affecté à la prise de photos. Son supérieur hiérarchique prétextait alors que ce projet pourrait être pour lui un bon entraînement, les ne devant « pas être trop bonnes, puisqu’elles étaient prises par une jeune fille de 12 ans », sans pour autant être trop mauvaises.

A l’instar de Monsieur Chen, Monsieur Li a également été enrôlé dans le devoir de la jeune fille, chargé de son côté du montage du clip. Celui-ci n’a d’ailleurs pas lésiné sur les moyens, édulcorant la vidéo de prises aériennes et de bande son époustouflantes.

Bien entendu, les professeurs de la jeune fille ont vite compris qu’il s’agissait d’un travail de professionnel et ont contacté le père de cette dernière, dans la ferme intention de lui faire comprendre que l’école ne pouvait tolérer ce genre de pratiques néfastes sur le développement de son enfant.

Avez-vous aimé cet article ?

© 2012/2020 - foozine.com - CGU - Gestion Cookies

Loader Foozine